Games Connection


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tuân
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2174
Age : 33
Localisation : Saigon - On the Real, where the crab n***as know the Deal
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack   Jeu 20 Juil - 15:39



CHRONO CROSS
ORIGINAL SOUNDTRACK
(3 CD)


C’est un fait. Yasunori Mitsuda est un putain de génie. Et ne venez pas me les briser sous prétexte que cette mise en bouche n’est en rien objective et qu’elle relève de surcroît d’une exacerbation mal venue dans le cadre d’une chronique musicale. Toutefois, vous aurez raison de me remettre à l’ordre en vertu du fait qu’il est de bien mauvais aloi que de changer le ton d’un exercice littéraire pratiqué depuis des années. Mais je vous répondrai derechef que vous-mêmes connaissez les faits d’armes du bonhomme, que vous-mêmes connaissez l’étendue de ses capacités, et que ma présente réaction n’est en aucun cas déplacée : loin de là même, surtout quand on sait que les bandes originales de Chrono Trigger et de Xenogears furent commises par la même personne, nous sommes bel et bien forcés de reconnaître le talent. Si ces deux bandes sonores peuvent être considérées à juste titre comme des already classics du genre, et bien sachez que celle de Chrono Cross, suite du volet Trigger, confirme définitivement la verve artistique du père Mitsuda. Musique maestro.



Il est de ces accords entre une image et une idée qui sont improbables ; improbables car dépendant tout d’abord de la sensibilité et des paradigmes de tout un chacun –on ne voit ni ne ressent les mêmes choses- : un homme de science et une homme de lettres n’aborderont pas un sujet sous le même angle et encore moins avec les mêmes méthodes, vous en conviendrez, mais ils ne verront souvent pas la même chose en prétextant que les hypothèses de l’autre ont peu de chance de se réaliser. De fait, la couverture de la bande originale de Chrono Cross se révèle être sujette à interrogation ; certains y verront un nuage de fumée s’échappant d’un volcan sous-marin, alors que d’autres y percevront simplement une traînée opaque rappelant des soirées comateuses sur canapé cuir. Toutefois, et malgré les paradigmes de chacun, force est de constater que n’importe qui arrivera à percevoir la finalité de cette entité brumeuse qui, abstraite et volatile au départ, dessine une traînée devenant de plus en plus nette, carrée même, se révélant enfin être un cadre doté d’une aiguille : il s’agit là d’une horloge. Imagerie intéressante dans le sens où l’eau et la fumée sont deux entités insaisissables et indestructibles, tout comme le temps symbolisé ici par cette horloge de fumée ; mais imagerie encore plus intéressante car la fumée se matérialise, ou plutôt se forme ; voilà où se situe l’improbable. Le rapport entre ces trois éléments relève donc du cycle temporel, de l’éternel recommencement : les corps deviennent poussière et fumée alors que l’eau est mère nourricière et comporte de plus un caractère double, d’une part l’eau du baptême symbolisant la vie et d’autre part l’eau du Déluge symbolisant la mort. Et si l’on s’en réfère à la tradition littéraire du Moyen-Âge comme dans Tristan et Iseult, le trinôme l'Amour, la Mer et la Mort se fait fréquent en raison de la ressemblance phonétique et de la symbolique dont ces mots disposent. Sans chercher à spoiler, les fans de Cross se rappelleront ce qui arrive à Serge, le héros, à un certain stade du jeu et comprendront aussi pourquoi sa charmante acolyte féminine se nomme Kid.

J’ignore si vous accordez autant d’importance que moi à la couleur et aux motifs d’une jaquette, mais si vous possédez une telle sensibilité à ce propos, soyez certains que le ton de ces trois disques sera bleu, comme la mer.

À propos de notre soi-disant débat de départ, nous donnerons finalement raison à l’homme de lettres, ou plutôt à son utilisation littéraire de l’improbabilité, car le résultat donné par cette jaquette est surprenant, inattendu, donnant de suite le ton de l’univers singulier de Chrono Cross. Mais s’il y a bien une chose qui mettra tout le monde d’accord, c’est bien la qualité de cette OST, véritable mise en abîme sonore de cet univers musical profond et atypique. Yasunori Mitsuda, non content de toucher à des registres musicaux variés, fait ici état de sa maîtrise en matière de sonorités celtiques, ou tout simplement ethniques de par le grand usage d’instruments à corde. Les influences brassées sont larges, variées, et surtout crédibles (chose rare) comme en témoignent Time’s Scar, ouverture du premier CD et accessoirement petite tuerie portée par des violons puissants nous faisant croire l’espace d’un instant à un concert en plein Stonehenge ; ou encore Savannah Of Time, invitation musicale à l’évasion que n’aurait sans nul doute pas renié notre tonton des îles. Jamais le son n’aura été autant en accord avec l’image, et la 2D bien servie de Chrono Cross prend alors définitivement son sens à travers le dépaysement apporté par les compositions de Mitsuda.



Mais plus que la variété de genres abordés, l’OST de Chrono Cross se distingue du reste des productions de bandes sons de par une cohérence musicale à toute épreuve malgré les nombreux exercices de styles auxquels Mitsuda se prête : des thèmes de villages comme Aruni Town Home ou Home Galdove empruntent au même registre sans pour autant sembler redondants, l’originalité des orchestrations et des mélodies étant de mises. Cela dit, cette propension à toucher à tout n’empêche pas pour autant les fans du sieur Mitsuda de perdre leurs marques ; ainsi, Fragment Of Dreams ne sera pas sans rappeler les tracks dans le mood music box déjà entendus dans Xenogears, tout comme les titres Voyage et Victory sont de grands hommages -et surtout remaniements- de pistes classiques provenant de Chrono Trigger.

Mais là où Mitsuda nous implique réellement dans notre écoute, c’est bel et bien dans des titres portés par une simplicité touchante et une orchestration dénuée de fioritures, les rendant immersifs au possible. C’est dans ce style cristallin et dépouillé que s’inscrivent Star Stealing Girl (où quand un piano et une flûte vous font embrasser l’horizon, le tout accompagné par des filets de voix que n’aurait pas renié Kanye West pour nous pondre un de ses fameux Chipmunk beats) et Radical Dreamers – The Unstolen Jewel (où quand une gratte et de belles vocalises vous prennent au cœur et au corps). Ajoutons à cela Life – Faraway Promises qui vient clore cette masterpiece de plus de trois heures en reprenant légèrement et en un vent le Radical Dreamers en un track anthologique de plus de six minutes ; on comprendra alors tout le crescendo musical auquel Mitsuda nous convie au long de ces trois galettes, ce dernier nous soumettant ainsi à des titres dits de surface au départ pour mieux nous préparer au plongeon dans les abysses sonores de son oeuvre. Et malgré quelques dissonances parsemées ça et là comme Brink Of Death et Hurricane, titres inaudibles faisant la part belle à l'urgence et aux thèmes de combats pourris, vous aurez compris que cette bande sonore gargantuesque se présente comme un must have certain pour tous les fans de bonnes musiques, et non uniquement de Chrono Cross. De par sa richesse, son immersion et le dépaysement qu’elle procure, l’OST de Chrono Cross permet de changer de latitude rien qu’en titillant avec justesse nos sens auditifs ; se priver de cette ode à la mer serait bien dommage surtout en ces périodes de vacances, n’est-ce pas ?

Tuân


DRALION ET LE CIRQUE DU SOLEIL : INFLUENCES INAVOUÉES DE CHRONO CROSS



N’ayant jamais entendu parler d’un tel rapprochement entre ces deux œuvres visuelles et sonores que sont Chrono Cross et le Cirque du Soleil, je vous propose cet aparté afin de vous présenter succinctement l’analogie existant entre la bande originale d’un des spectacles de cette troupe de saltimbanques qui semble avoir hautement influencé la petite merveille des studios Square Soft : Dralion.

Emerveillé suite au spectacle de la très fameuse troupe en territoire genevois, c’est avec un intérêt certain que plusieurs points de comparaison pouvaient être rendus possible entre Chrono Cross et Dralion. Déjà d’un point de vue visuel, l’us des couleurs dans les deux œuvres ne sont pas sans rappeler la complémentarité existant entre certaines couleurs primaires et secondaires telles que le bleu et l’orange, ces dernières explosant carrément à nos yeux, s’exprimant alors dans leur expression la plus pure. Teinte de quasi prédilection de fauvistes, il semble que Chrono Cross ait repris ce traitement chromatique à Dralion qui s’inspirait déjà du style de peinture né en 1905. De plus, certains passages auront certainement rappeler certains tableaux dudit mouvement, comme lorsque Serge, héros muet de Chrono Cross, visite une chambre en bord de mer dans un village : le modèle de la chambre de Van Gogh n’est pas très loin dans l’idée. Autre influence picturale concernant Chrono Cross : l’impressionnisme. Les petits points de couleurs que l’on retrouve sur certains tableaux illuminent les scènes et leurs procurent une atmosphère apaisante, à la manière des anciens. Précisons également que Dralion comporte de nombreux personnages hauts en couleurs et burlesques, tout comme dans Chrono Cross.



Mais plus important concernant cette (longue) chronique, c’est bel et bien la ressemblance musicale entre les compositions de Yasunori Mitsuda pour Chrono Cross et de Violaine Corradi pour Dralion. Orchestration très ethnique également, empruntant à diverses traditions musicales comme asiatiques et surtout celtiques, la ressemblance est extrêmement présente. Citons déjà Ombra, morceau de guitare sèche dépouillé au possible accompagné d’un chant italien nous caressant l’échine ; on pourrait quasiment croire que Mitsuda en a sucé les premiers accords afin de créer Another World – River Bank Of Dreams. S’ensuit Ballare, comportant également des chants italiens d’une intensité certaine mais ressemblant surtout au ton procuré par les travaux de Mitsuda sur Chrono Cross. Nous terminerons cette courte sélection avec Ninkou Latora qui sonne comme le thème du combat final par excellence. Comme contre un certain Lavos, tiens…



Je tiens à préciser que cette courte analogie relève avant tout des mes idées personnelles et qu’elles ne sortent donc pas de la bouche de Moïse. Mais si un jour vous avez la chance d’aller admirer le spectacle Dralion du Cirque du Soleil (bon, c’est cher quand même) et que vous avez aimé Chrono Cross, soyez sûrs et certains que cela vous touchera fortement. En attendant, jetez-vous sur la BO de Violaine Corradi de Dralion, première source d’inspiration de Mitsuda et de Square Soft à mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollaback.over-blog.com
LDD
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5373
Localisation : France
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack   Jeu 20 Juil - 18:37

Rapprochement intéressant, je vais voir si j'arrive à choper les tracks de Dralion que tu présentes, afin de venir en reparler ici bas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuân
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2174
Age : 33
Localisation : Saigon - On the Real, where the crab n***as know the Deal
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack   Jeu 20 Juil - 19:27

Tu seras le premier surpris... En fait, j'ai tâté de la BO de Dralion avant Chrono Cross, d'où cette espèce d'illumination que j'avais eu à l'époque. Ce n'est que dans le courant de cette année que j'ai vu le spectacle, ça n'a fait que conforter mes hypothèses.

Mais chope seulement ces trois tracks, tu vas capter le délire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollaback.over-blog.com
LDD
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5373
Localisation : France
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack   Jeu 20 Juil - 21:53

Voilà, j'ai donc écouté les trois, et en effet il y a des ressemblances parfois assez fortes entre ce que peuvent proposer Dralion et Chrono Cross, musicalement.
Pour Ombra, tout l'accompagnement musical fait inévitablement penser à CC et la piste évoquée par Tuân. Pour les deux autres, on retrouve une ambiance musicale qui rappelle le jeu, peut-être justement du fait que les directions prises par les deux oeuvres (Dralion et CC) sont similaires (avec une recherche d'une certaine forme de pittoresque).
Je ne sais pas s'il y a vraiment eu chez Mitsuda la volonté de puiser dans Dralion, mais il n'est pas impossible du tout qu'il s'agisse d'une source d'inspiration pour le compositeur.
Au niveau de l'atmosphère et du ton général de ces pistes, elles auraient pu largement intégrer CC sans choquer personne en tout cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuân
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2174
Age : 33
Localisation : Saigon - On the Real, where the crab n***as know the Deal
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack   Ven 21 Juil - 1:41

Ravi que ton avis aille également dans ce sens là, mais on se mettra surtout d'accord sur le fait que Ombra reste LE morceau Chrono Crossiesque. Quant aux deux autres, ils pourraient en effet adhérer à la tracklist de l'OST de Cross sans pour autant choquer.

Disons que cette hyptohèse s'est quelque peu vue renforcée après que j'ai vu le spectacle Dralion cette année (je connais la BO depuis à peu près 1999 il me semble). Et là, j'étais vraiment sur le Q concernant les ambiances et les atmosphères. Un pote qui bossait là-bas au bar (et qui m'a refilé trois invitations pour le show d'ailleurs) m'a d'ailleurs dit que le tout lui rappelait Chrono Cross.

Peut-être une grosse comparaison, mais une comparaison tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollaback.over-blog.com
Urban Defender
Samuraï
Samuraï
avatar

Masculin Nombre de messages : 2316
Age : 49
Localisation : JE SUIS UN RPGJUNKIE d'Alès dans le Gard, ça vous pose un probléme ?
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack   Mar 5 Sep - 19:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://videogamesworld.les-forums.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack   

Revenir en haut Aller en bas
 
[HORS-CONCOURS] Chrono Cross Original Soundtrack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musiques (OST)
» Récit du cross de GENK (VBM)
» recit du cross de hamont a la VBM
» le reportage du cross de meewen les mouettes.............
» Un cv original et les gars de star wars qui font du rap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Games Connection :: CULTURE :: MUSIQUE - LE CONCOURS OST-
Sauter vers: